1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Il est obligatoire de posséder au moins 10 messages pour poster dans le market
    Les permissions sont mises à jours toutes les heures
  3. N'hésitez pas à rejoindre notre Discord
    Cheat-gam3 possède aussi un compte twitter : @Cheat_gam3
  4. Nouvelle balise, le HIDE: Plus d'explications ici
    Du nouveau dans le staff : Plus d'informations ici
    Cheat-gam3 est maintenant partenaire avec Kinguin: Cliquez ici pour lire l'annonce
AIDE: Pour ouvrir la chatbox, cliquez sur la flèche (ou le cadenas) en bas à droite de votre écran

[Périmé]Configurer un serveur bukkit

Discussion dans 'Discussions et partages' créé par KIWI, 29 Juillet 2011.

Kamasacheter Iflamme okDofus
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. KIWI

    KIWI Membre actif

    Inscrit:
    21 Décembre 2009
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points d'honneur:
    46
    Envie d’avoir votre propre serveur, qu’il soit modulable et performant ? Bienvenue dans le monde de Bukkit !
    Ce tutoriel à pour but de vous former à la configuration d’un serveur Bukkit et à sa configuration de base !
    C’est parti !

    INSTALLATION ET CONFIGURATION D’UN SERVEUR BUKKIT :

    Premièrement, pourquoi Bukkit ? Simplement car c’est pour moi un outil d’hébergement de serveur assez simple à prendre en main et qui comporte une immense communauté. Ce qui rime donc avec mises à jours fréquentes, énormément de fonctionnalités grâce au nombre incalculable de plugins et surtout une communauté toujours prête à vous aider en cas de soucis !

    Pour commencer, il va nous falloir Bukkit ! Rien de plus simple, cliquez donc sur ce lien (
    Vous n'avez pas les permissions pour afficher ce contenu.
    ) puis sur “Recommended Build: XXX ” dans la colonne de droite, comme sur cette image !
    [​IMG]


    Tant qu’a faire, prenez la dernière version (Celle avec le plus gros numéro. Ici en occurrence, c’est 1000).

    Vous devez obtenir un joli “.jar” qui est donc pour votre culture générale, une Archive Java, une Java Archive dans la langue de Shakespears.

    Il faut maintenant prendre ce fichier et le copier dans le dossier de votre serveur Minecraft. Si vous ne le connaissez pas, demandez le à votre hébergeur et si vous souhaitez héberger un serveur Bukkit en local (Directement sur votre PC) un simple dossier Bukkit suffira très bien !

    Si vous avez déjà un serveur en fonctionnement, n’oubliez pas de l’éteindre avant opération ! Autre chose, ne conservez de votre ancien serveur que le ou les dossiers de vos cartes ainsi que les fichiers .txt (‘op.txt‘, ‘white-list.txt‘ et toute la clique :p) Bukkit va se charger de générer les fichiers nécessaires lors de son premier lancement ! Conserver également le fichier ‘server.properties‘ dans un dossier différent histoire remettre les bonnes configurations correspondantes à votre hébergeur. Si vous n’avez pas d’hébergeur, ne le gardez pas, on en aura pas besoin.

    Au passage, si vous disposez d’un hébergeur de serveur, il vous faudra surement changer le nom du fichier (Par exemple, chez mTxServ, il faut le renommer en “minecraft_server.jar”). Demandez donc a votre fournisseur le nom correct. En général, il faut garder le même nom que le fichier déjà présent sur votre hébergement.

    Pour résumer, renommer votre ‘.jar’ de Bukkit comme il le convient, conserver les fichiers utiles, et supprimer les fichiers superflus :p

    Il ne vous reste plus alors qu’a démarrer votre serveur comme avant si vous disposez d’un hébergement. Pour ceux qui hébergent un serveur directement sur leurs PC, il va vous falloir un petit Script et donc lisez attentivement la suite de ce tutoriel !

    POUR CEUX QUI HÉBERGENT LEUR SERVEUR EN LOCAL :



    Téléchargez le Scrpit et placez le au même endroit que votre fichier de Bukkit, ouvrez-le avec votre éditeur de texte préféré et modifier VOTRE_FICHIER_BUKKIT.jar par le nom de votre fichier, comme vous l’avez compris. N’oubliez pas le ‘.jar’ à la fin et ne modifiez rien d’autre.

    Exécutez alors le fichier Start.bat ou le Start.sh et votre serveur va se lancer tranquillement en arborant une magnifique fenêtre noire ou un terminal pour les Linuxiens !

    POUR LES UTILISATEURS DE LINUX : Veillez à bien exécuter votre script de démarrage dans un terminal avec la commande ‘sh Start.sh’. Pour les utilisateurs de Linux qui ne se sont jamais servi d’un Terminal (Sisi, ça existe :D) n’hésitez pas à me demander sur le Forum. Si vous ne faites pas ainsi, vous serez incapable de communiquer avec le serveur.

    CONFIGURATION DU SERVEUR :

    Si vous êtes arrivé ici sans trop de soucis, vous devriez avoir un super serveur Bukkit qui tourne en ce moment ! On va donc passer à la configuration du serveur et c’est là le plus fun !

    Ne vous inquiétez pas, rien de bien compliqué, il suffit de savoir suivre des instructions et tout marche du premier coup.

    server.properties :

    Ouvrez le fichier ‘server.properties’ avec votre éditeur de texte préféré et c’est parti !

    Voici la liste des paramètres et ce que vous devez mettre :

    level-name= Mettez ici le nom du monde principal de votre serveur
    allow-nether= Vous voulez activer le Nether ? Mettez ‘true‘ ! Sinon mettez ‘false‘.
    view-distance= Ceci est la distance a partir de laquelle les chunck vont se charger. Si vous ne savez pas quoi mettre, laisser la valeur de base.
    spawn-monsters= Envie de monstres ? Mettez ‘true‘, sinon encore une fois, mettez ‘false‘
    online-mode= Va autoriser le serveur à se référer à Minecraft.net afin de vérifier que la personne a bien le jeu. En gros, cela empêche les joueurs n’ayant pas acheté le jeu de se connecter en mettant ‘true‘. Si vous mettez ‘false‘, tout le monde pourra se connecter a votre serveur, y compris les version crackés.
    spawn-animals= Vous voulez des vaches, des cochons et toutes les autres jolies bêtes ? Mettez ‘true‘ sinon, mettez ‘false‘.
    max-players= Mettez le nombre maximum de joueurs que peut accueillir votre serveur.
    server-ip= l’adresse ip de votre serveur ! Choisissez la configuration écrite dans votre ancien ‘server.properties‘ si vous avez un hébergeur. Sinon, ne mettez rien.
    pvp= Si vous voulez du PvP sur votre serveur, écrivez ‘true‘, sinon écrivez ‘false‘
    level-seed= Le ‘Seed’ de votre carte. C’est la suite de caractère que le serveur va utiliser dans son algorithme pour générez la carte. Mettez ce que vous voulez ou rien :p
    server-port= Écrivez ici le port de votre serveur. Utilisez celui de votre ancien ‘server.properties‘ si vous avez un hébergeur. Si vous hébergez en local, laissez 25565.
    allow-flight= Autorisez à vos joueurs de voler comme des oiseaux ? Mettez ‘true‘ si vous voulez l’autoriser, sinon mettez ‘false‘. Attention ! Même les joueurs ‘Normaux’ vont pouvoir voler ! Je vous conseil de laisser ‘false‘.
    white-list= Utiliser une Whitelist ? Mettez ‘true‘ pour l’utiliser, sinon, mettez ‘false‘

    Vous obtenez au final un truc de ce genre :
    [​IMG]

    Voila pour la configuration de base de votre serveur ! Mettons nous au travail pour le reste de la configuration et passons donc aux autres fichiers !

    Autres fichiers :

    Premièrement, le fichier ‘white-list.txt‘. Il va contenir la liste des joueurs autorisés à se connecter sur votre serveur au cas ou vous ayez mis ‘true‘ dans le fichier ‘server.properties‘. Vous devez entrer les pseudos un par ligne.

    Le fichiers ‘op.txt‘ va contenir la liste des Opérateurs du serveur. Autrement dit les Administrateur. Entrez les noms de la même manière que dans le fichier ‘white-list.txt‘.

    Les fichiers ‘banned-players.txt‘ et ‘banned- ip.txt‘ se remplissent de la même manières que les les autres fichiers, autrement dit, un Nom ou une Ip par ligne. Le premier contient les pseudos des Joueurs bannis du serveur et le deuxième contient les IP bannies du serveur.

    Vos fichiers devrais ressembler à peu près à ça :
    [​IMG]

    Tout ces fichiers peuvent être modifié en jeu ou directement par la console ! (Vous savez le vieille fenêtre noire toute moche). Pour cela referez vous à la liste des commandes !

    Pour les derniers fichiers:

    - server.log : Contient les Logs de votre serveur. En gros, tout ce qui se passe dessus :p
    - bukkit.yml : Permet de configurer plus précisément votre serveur. Le lier à un serveur SQL ou créer des alias pour les commandes par exemple. Si vous avez besoin, je ferais un petit tutoriel dessus.

    Après chaque modification de fichiers sans passer par le jeu ou la console, pensez à utiliser la commande ‘reload‘ ! Donc si vous avez fait des modifications en suivant ce tutoriel, utilisez-donc cette commande dès maintenant :p
    Vois plus bas pour l’explication

    LISTE DES COMMANDES DE BASE DE BUKKIT :

    Cette liste comprend toutes les commandes de base de Bukkit. Elle peuvent être tapés dans la console tel quel ou bien en jeu en ajoutant un ‘/’ devant. Les paramètres en ‘<>’ sont obligatoire, les paramètres entre ‘[]‘ sont facultatifs.

    ban <JOUEUR> – Permet de bannir un joueur avec son nom. Cela modifie le fichier ‘banned-player.txt’
    ban-ip <IP> – Permet de bannir un joueur avec son adresse IP. Cela modifie le fichier ‘banned-ip.txt’
    op <JOUEUR> – Pour qu’un joueur soit opérateur, un statut de d’administrateur en gros. Cela modifie le fichier ‘op.txt’
    deop <JOUEUR> – Retire le titre d’Opérateur à un joueur.
    give <JOUEUR> <OBJET> [NOMBRE] – Cette commande donne un objet au <JOUEUR>. <OBJET> correspond à l’ID de l’objet et [NOMBRE] à la quantité, une image avec la liste des objets est fournie plus bas.
    kick <JOUEUR> – Permet de faire déconnecter un joueur. Le kicker en fait :p
    kill – Permet de vous petit-Suicider !
    list – Cela affichera la liste des joueurs connectés sur votre serveur
    pardon <JOUEUR> – Cela autorise un joueur banni à revenir sur le serveur avec son pseudo.
    pardon-ip <IP> – Même chose mais avec l’ip.
    save-all – Force la sauvegarde de la carte.
    save-off – Cela désactive la sauvegarde automatique.
    save-on – Active la sauvegarde automatique.
    say <MESSAGE> – Écris un message qui sera affiché à tous les joueurs
    stop – permet de couper le serveur proprement.
    tell <JOUEUR> <MESSAGE> – Envoie un message privé au joueur.
    tp <JOUEUR1> <JOUEUR2> – Téléporte le <JOUEUR1> vers <JOUEUR2>.
    whitelist <on/off> – Active ou desactive le filtrage par Whitelist
    whitelist <add/remove> <JOUEUR> – Ajoute ou supprime le Joueur de la Whitelist. Cette comme modifie le fichier ‘white-list.txt‘
    whitelist list – Vous donne la liste des Joueurs présents dans la Whitelist
    whitelist reload – Recharge la Whitelist depuis le fichier. Cette commande est a utiliser à chaque modification de la Whitelist, que se soit en jeu, en console ou directement sur le fichier.
    time <add/set> <NOMBRE> – Fait avancer ou règle l’heure. Vous devez entrer un nombre entre 0 et 24000. Pour info, pour régler l’heure à Midi, il faut faire ‘time set 12000′.
    reload – Commande importante à exécuter après chaque modification des fichiers sans passer par la console ou le jeu. Cela va permettre au serveur de prendre en compte les modifications effectuée sur les fichiers ! Foncièrement, le serveur va redémarrer mais sans se couper, ce qui évite au joueurs d’être déconnectés.

    Voici la : Liste des Objets
    Vous n'avez pas les permissions pour afficher ce contenu.


    Cet article était un peu long ? C’est normal ! Mais vous avez maintenant toutes les clefs en main pour commencer une grande aventure avec Bukkit !


    Bon jeu à tous et à la prochaine !




    P.S désolé pour le pavé :s:désolé:
     
  2. Exomedia

    Exomedia 名探偵コナン Ancien staff

    Inscrit:
    14 Mai 2010
    Messages:
    3 388
    J'aime reçus:
    0
    Points d'honneur:
    692
    Bon tuto mais malheureusement déjà post et tu ne parles pas de l'ouvrture des ports pour l'hébergement en local.
     
  3. KIWI

    KIWI Membre actif

    Inscrit:
    21 Décembre 2009
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points d'honneur:
    46
    Je cherche les scripts pour l'hebergement local en ce moment
     
  4. KIWI

    KIWI Membre actif

    Inscrit:
    21 Décembre 2009
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points d'honneur:
    46
    Pas trouvé. :/
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.